TÉLÉCHARGER JAVADOC FR GRATUIT

Javadoc s'appuie sur le code source et sur un type de commentaires particuliers pour obtenir des données supplémentaires des éléments qui composent le code source. L'outil Javadoc utilise plusieurs types de fichiers sources pour générer la documentation : Les fichiers sources. En fonction des paramètres fournis à l'outil, ce dernier recherche les fichiers source. Les sources de ces fichiers sont scannées pour déterminer leurs membres, extraire les informations utiles et établir un ensemble de références croisées.

Nom:javadoc fr
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:49.89 MBytes



Outils alternatifs Introduction Dans un processus de développement complet, l'acte de coder n'est pas la seule activité. Il faut aussi concevoir l'architecture, documenter le code, tester le code, Nous allons, dans ce chapitre porter notre attention sur la production de la documentation du code. Nous l'avons parcourue à de nombreuses occasions durant ce cours Java et j'espère que vous avez apprécié sa qualité. Eh bien, sachez que vous pouvez produire le même type de documentation pour vos codes.

En fait et par abus de langage, quand on parle de Javadoc on peut considérer plusieurs choses : un outil de production de documentation, la documentation de l'API standard et des blocs de commentaires dans votre code. Tout est intimement lié, mais soyons un peu plus précis. Cet outil peut être utilisé sur vos codes Java, même si vous n'y avait pas produit de bloc de commentaires au format Javadoc.

Dans ce cas, vous produirez une documentation structurelle de votre programme, cette structure pouvant directement être déduite à partir du code Java. L'outil Javadoc recherche dans le code source Java des blocs de commentaires particuliers qui sont censés contenir des informations de documentation sur les codes qui suivent le commentaire.

De plus, ces blocs doivent contenir des instructions particulières à Javadoc. Par ailleurs, notez aussi que les IDEs affichent souvent les deux formes de commentaires avec des couleurs distinctes pour mieux les identifier sous Eclipse, bleu ciel pour les commentaires de documentation, et vert pour les commentaires traditionnels.

Cela permet d'y naviguer très facilement grâce à des très nombreux liens hypertextes automatiquement générés : cela permet de passer d'un type à un autre par simple clic sur ces liens.

L'autre avantage du HTML réside dans le fait que vous pourrez très simplement partager cette documentation avec d'autres personnes en la plaçant dans un serveur Web. Utilisons l'outil Javadoc Nous allons commencer quelques premières manipulations afin de produire une documentation structurelle de vos codes.

Personnellement, je vais reprendre les classes Rational et RationalException que nous avions produite durant les chapitres relatifs à la programmation orientée objet et à la gestion des erreurs en Java. J'ai mis ces codes dans un nouveau projet Eclipse que j'ai appelé TestJavadoc et j'ai ouvert une console dans le répertoire du projet. Voici l'organisation du projet. Exclude any doc-files subdirectories with given name.

Group specified packages together in overview page -nocomment Suppress description and tags, generate only declarations. Exclude the list of qualifiers from the output. Cela vous permettra de contrôler tous les aspects de la documentation à produire. Laissez les codes sources dans src et placez la documentation dans un répertoire doc ou docs ou tout autre nom qui vous conviendra. Procédons maintenant à une première documentation structurelle de notre projet nous n'avons pas encore injecté de commentaires Javadoc dans les sources en exécutant la ligne de commande suivante.

Constructing Javadoc information Building index for all the packages and classes Building index for all classes Elle constitue le point d'entrée de votre documentation et vous pouvez l'ouvrir dans un navigateur. Vous pouvez consulter cette documentation en activant ce lien. N'hésitez pas à cliquer sur les différents liens proposés afin de passer dans les principales pages de cette documentation. En fonction de la version de Javadoc utilisée, vous aurez un look différent. Le plus gros changement, avec les versions modernes de Javadoc, réside dans la disparition des frames HTML la fenêtre du navigateur était avant découpée en sous-fenêtre.

Ce choix est en lien avec la dépréciation de ces possibilités dans la nouvelle norme HTML 5. Personnellement, ça me manque un peu, mais bon, on fait avec. Vous aurez certainement remarqué que, même si nous n'avons pas encore produit de commentaires Javadoc, une telle documentation est très pratique pour prendre en main les codes d'un nouveau projet. Cela permet d'avoir une vision du projet de plus haut niveau d'abstraction. Vous aurez, aussi, certainement remarqué que seuls les champs publics ou protégés sont documentés.

Par défaut on cherche à produire une documentation à destination d'utilisateurs de ce code. Les membres privés ne sont donc pas utiles et présent dans cette documentation.

On peut, bien entendu, aussi produire une documentation du code à destination des membres de l'équipe de développement. Dans ce cas, tous les éléments du programme devront apparaître dans cette documentation.

Pour ce faire, il faut rajouter l'option -private sur la ligne de commande de déclenchement de Javadoc. Standard Doclet version N'hésitez pas à la comparer avec la documentation précédente.

On y trouve notamment la présence des attributs privés numerator et denominator, mais aussi la méthode privée pgcd. Certaines personnes préfèrent cette solution. Certaines équipes ont effectivement décidé de produire la Javadoc une fois par jour, via une tâche planifiée ou à chaque commit avec un outil de gestion de versions GIT, SVN ou autre.

Voici une capture d'écran montrant ce menu. En activant cet élément de menu, une boîte de dialogue de configuration de Javadoc doit apparaître. Il est important de bien y référencer la version de Javadoc que vous souhaitez lancer. Notez qu'on retrouve aussi sur ce premier écran le choix du dossier à documenter ici src , le type de Javadoc ici public et le répertoire de destination doc par défaut. Voici un capture d'écran pour cette configuration. Les trois formes de commentaires en Java Pour rappel, Java offre, de base, deux formes de commentaires.

Un tel commentaire se termine à la fin de la ligne. En voici un exemple. Si vous les ajoutez, Javadoc les retirera de la documentaire finale. Cela permet de mieux remarquer les commentaires de documentation. Pour information, j'ai repris les codes couleurs par défaut de l'éditeur Java d'Eclipse. L'exemple précédent nous montre qu'un commentaire Javadoc se place obligatoirement avant l'élément à documenter classe, méthode, attributs, Dans notre exemple, le commentaire Javadoc décrit donc la méthode main.

On documente nos codes Java Quelques règles à connaître La première règle, nous l'avons déjà citée : un commentaire Javadoc se place toujours au-dessus de l'élément à documenter.

Voici un exemple de commentaire Javadoc décrivant la classe Rational. Cette première phrase ne doit pas nécessiter la lecture des phrases suivantes pour être comprise. Les principaux marqueurs pour documenter une classe Loin de moi, l'idée de vouloir être exhaustif, mais voici les principaux marqueurs Javadoc utilisable pour documenter une classe.

Cette information sera poussée dans la Javadoc qu'à la condition que l'option -author soit présente sur la ligne de commande de déclenchement de l'outil Javadoc. Vous pourrez ainsi y voir l'ensemble des marqueurs supportés. Voici un exemple de commentaire Javadoc un peu plus riche pour notre classe Rational.

Les principaux marqueurs pour documenter une méthode Voici une liste des principaux marqueurs Javadoc pouvant être utilisé pour documenter une méthode. La description de ce type d'exception cours jusqu'au prochain marqueur Javadoc.

Il faut nommer le paramètre à documenter. La description de ce paramètre cours jusqu'au prochain marqueur Javadoc. La description de cette valeur de retour cours jusqu'au prochain marqueur Javadoc. Elle cas de surcharge de méthodes, il est possible de spécifier la signature de la méthode ciblée pour lever l'ambiguïté. L'exemple de code ci-dessous montre la classe Rational avec tous ses éléments, visibles de l'extérieur, documentés.

Selon la nature de la méthode, certains marqueurs Javadoc sont utilisés. Attention, celui-ci ne peut pas être fixé à 0. Outils alternatifs Dès sa première version, l'outil Javadoc a connu un grand succès auprès des développeurs Java. A tel point que d'autres communautés de développeurs ont voulus avoir des équivalents pour leurs langages. En octobre , le projet Doxygen débute. Il est donc aussi possible d'utiliser Doxygen pour produire la documentation de vos codes Java.

Infini Software ne pourra nullement être tenu responsable de l'utilisation des informations présentes dans ce site. De plus, si vous remarquez des erreurs ou des oublis dans ce document, n'hésitez surtout pas à nous le signaler en envoyant un mail à l'adresse :.

Les autres marques et les noms de produits cités dans ces documents sont la propriété de leurs éditeurs respectifs.

TÉLÉCHARGER MUSIQUE BALTI YATIM GRATUIT

Introduction à Javadoc

Je ne détaillerai pas l'utilité contestable du tag serial. Pour plus d'informations, référez-vous au guide de style de SUN voir en bas de ce tuto. De plus, des conseils de mise en page de ces tags sont expliqués dans la partie suivante de ce tuto. Derrière le tag, il faut renseigner le nom du paramètre son type sera inclus automatiquement dans la Javadoc.

TÉLÉCHARGER LE FILM DE CANDIDE OU LOPTIMISME GRATUIT

Présentation de la Javadoc

.

TÉLÉCHARGER JEUNE FORT NIKANOR GRATUIT

Améliorations / Corrections

.

Similaire